hadopiPlutôt que de réagir hier soir, sur l’instant, après la phrase bientôt mythique de Christine Albanel devant l’Assemblée Nationale : « Je suis accablée par toutes les caricatures sur tous les bancs et par l’obstination qui consiste à présenter l’Hadopi comme une sorte d’antenne de la Gestapo particulièrement ridicule. « , j’ai préféré laisser passer une nuit. Incapable de réagir sur le moment. Sonné, Knock-outé par la phrase….

Non, je ne suis pas petit-fils de déporté, mais je connais l’histoire de mon pays et utiliser de tel propos dans cette enceinte et bien la preuve que ce ministre, non fier de présenter des lois stupides, tiens des propos qui le sont encore plus !

Mais revenons sur l’hadopi : 2 jours de débats à l’Assemblée Nationale ne semble pas avoir clarifié la situation, bien au contraire. Les explications du groupe majoritaire dont je suis traditionnellement plutôt proche (et un comming out… mais pour combien de temps encore ?) n’ont fait que me prouver une chose :

Cette loi n’a de sens que pour une  minorité, les présidents de major au détriment de millions d’utilisateurs d’Internet !

Je m’explique : Pas à un seul moment on parle d’artistes ou de créations même si le projet de loi porte le nom de « création et Internet » ! On parle d’ayant-droits, en fait et surtout des producteurs ! Quand le PS propose la contribution créative, une solution pour rémunérer directement les artistes en leur versant directement une contribution comme cela existe déjà pour la radio ou la télévision, c’est tout simplement refusé ! La loi se moque des artistes, il faut sauver les producteurs ! Bien évident que la solution toute simple est de proposer un solution de ce type. Même l’ex opérateur Neuf (Visiblement, l’offre avec SFR n’inclus plus cette offre) propose un abonnement pour pouvoir télécharger la catalogue musical de Vivendi Universal, c’est tellement plus simple que d’aller pirater de toute façon… www.neufmusic.fr

Les producteurs sont mes amis ! Si, si, vous savez les grandes créatifs, ceux qui orchestrent les fabuleux et populaires Star Academy et autres Nouvelle Star ! De la créativité à l’état pur ! Voila ce que les Majors nous ont trouvé pour nous faire acheter de la musique (enfin, de la musique…). Pas de remise en question quand il y a quelques années ils ont vu arriver sur Internet l’iTunes Music Store qui détient 70 % des téléchargements légaux de musique sur l’internet, Myspace qui recoit la visite de 20 millions de visiteurs par jour ou autres Deezer qui permet à 1 millions de personne d’écouter de la musique chaque jour !

Nooooon, pour quoi faire ? Ce sont des vendeurs de CD ! C’est tellement facile de pleurer maintenant ! Pleurer parce qu’ils vendent moins de CD ? Facile ! Si ils vendent moins de CD c’est tout simplement parce que pendant plus de 15 ans, ils nous ont fait renouveler nos discothèquesen nous faisant jeter nos vieux vinils au profit de magnifiques CD de compilations ne rapportant rien ou presque aux artistes (quand ils ne sont pas directement tombé dans le domaine public comme avec la musique classique)…

Oui, la vente de CD s’effondre, pour ces raisons et bien sur pour d’autres : Ce support est mort, notamment parce qu’il n’est plus adapté à nos technologies : Il s’est vendu dans le monde, rien que chez Apple, plus de 100 millions Ipod ! Même si vous forcez, madame la ministre, vous n’arriverez pas à insérer votre CD de Johnny le belge dans un Ipod !!!!!

Cependant le chiffre d’affaire de l’industrie musicale est en hausse ! Les ventes sur Internet explose, les concerts sont complets. Et l’industrie du loisirs progresse également : Jamais nous ne sommes autant allé au cinéma et nous n’avons jamais autant acheté de livre ! Alors, madame la ministre, vous nous mentez ?

Quelle remise en question ? Pourquoi faire ? Ces compagnies ne représentent pas l’industrie musicale mais bel et bien l’industrie du disque ! Cette industrie va et doit disparaitre au profit d’une nouvelle forme de diffusion de la musique qui existe déjà. De nombreux artistes offre leur musique ce qui permet de remplir de plus grandes salles de concert. La promotion des nouveaux artistes ne passe plus que par le buzz sur Internet : C’est enfin la qualité qui prime ! Même Marc Cerrone annonce : « La musique est condamnée à être gratuite et il faut trouver des solutions pour créer des revenus autrement » (via) . Lui-même a prévenu que son prochain album, Cerrone by Jamie Lewis, sera téléchargeable gratuitement du 9 au 14 mars, avant sa sortie officielle prévue le 16. » (ici). Mais bien d’autres artistes fonctionnent dors et déjà comme cela depuis longtemps :  Coldplay, Charly Grean, et de nombreux autres propose des téléchargement gratuit sur des plate-formes comme les-artistes-unis.com

Entre ce que nous pensons pour la plupart et ce que propose cette loi, il y a de la marge, des evénements de protestation s’organisent, mobisons nous !

Be Sociable, Share!
Suivez l'actualité de ce blog par flux RSS ou par mail en vous abonnant à la newsletter