A la septième station du combat prévu en douze rounds, la foudre de l’Anglais David Haye s’est abattue sur Jean-Marc Mormeck. Projeté à terre sous le coup d’un uppercut et d’un large crochet à la tempe, le seul champion du monde français était compté puis arrêté par l’arbitre, samedi 10 novembre, à Levallois-Perret. Il perdait ainsi ses deux couronnes WBA et WBC des poids lourds-légers.
Le combat avait pourtant bien débuté pour le Guadeloupéen. Après un premier round d’observation, il se faisait de plus en plus pressant, boxant au près pour priver son adversaire de sa plus grande allonge, jusqu’à la quatrième reprise qui restera sans doute comme la plus belle qu’il ait disputée ces dernières années. Jean-Marc Mormeck accélérait alors la cadence de ses coups, faisait tomber David Haye mais ne pouvait conclure. « Je ne sais pas expliquer pourquoi, je l’ai touché mais je n’ai pas pu suivre », regrettait-il.

Be Sociable, Share!
Suivez l'actualité de ce blog par flux RSS ou par mail en vous abonnant à la newsletter